Historique

L’HISTOIRE D’UNE SUCCESS STORY

VFLI s’est bâtie en quelques années une solide réputation sur le marché du fret ferroviaire. Nos premières années d’existence ont été émaillées par de nombreuses acquisitions dans le domaine de l’exploitation de réseaux privés secondaires et d’Installations Terminales Embranchées (ITE). En août 2006 nous obtenons notre certificat de sécurité qui nous autorise à circuler sur le réseau ferré national. Découvrez nos grandes dates, depuis notre création en 1998.

Découvrez nos grandes dates, depuis notre création en 1998

1998 : Nous débutons notre grande aventure entrepreneuriale 

 

En 1998 SNCF crée une start-up de droit privé dédiée à la logistique ferroviaire sur sites industriels. VFLI est née et prend en charge les réseaux des Voies Ferrées des Landes (VFL) qui transportent du bois et des produits résineux. Nous n’employons alors encore que 18 collaborateurs et réalisons un chiffre d'affaires de seulement 600 000€ mais nous allons rapidement connaître un développement important. 

 

(Crédit photo Thierry Leleu / train VFLI sur l’ITE de MaïsAdour à Tartas)


1999 – 2007 : Nous conduisons une politique active d’acquisitions

 

1999

Nous acquérons les sociétés Énergies & Traction et Locotract et reprenons également le réseau interne des Mines de Potasse d’Alsace

(Trains VFLI Mines de Potasse d’Alsace -1999)


2000

 

Nous créons la société des Voies Ferrées du Morvan (VFM) pour l’exploitation de la ligne entre Autun et Avalon ainsi que la société Logistique et Services Intermodaux (LSI) pour l’embranchement de la papeterie de Condat. Toujours en 2000, nous reprenons la Compagnie des Chemin de Fer Départementaux à Montmirail, l’entreprise Desbrugères à Noyon et la société Locorem à Liège.

 

(BB 66600 au dépôt d’Autun en septembre 2000)


 

2001

 

Nous rachetons les activités ferroviaires des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) et assurons, sous le nom VFLI Cargo, des transports réguliers depuis la Cokerie de Carling.

(Trains VFLI sur l’ITE de Carling -2001)


2002

 

Nous reprenons le centre de formation des Houillères qui devient l’Institut de Formation Européen Multimodal (IFEM) tandis que la société Serma qui vient d’être acquise nous apporte ses compétences en automatismes et radiocommande et devient notre Bureau d’Études.
Nous créons également un Pôle Ingénierie Infrastructures qui a pour vocation d’aider nos clients industriels dans la maintenance de leur réseau ou dans la conception d’installations neuves. 


2005

Nous entamons notre collaboration avec Tembec (aujourd’hui Fibre Excellence) et assurons diverses opérations logistiques sur le site de l’usine de Saint-Gaudens.


2006- 2007 : Nous nous implantons sur le Réseau Ferré National

2006

 

Avec l'ouverture à la concurrence du fret ferroviaire en France, nous obtenons notre licence d’entreprise ferroviaire le 8 août 2006.

 

(Photo 2006 – Rombas) 


2007

Le 3 octobre l’Établissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF) nous délivre notre certificat de sécurité. Nous pouvons désormais assurer des activités d'entreprise ferroviaire, en complément des prestations logistiques et ferroviaires que nous fournissons déjà sur sites industriels.

A l’automne, nos premiers trafics sur le Réseau Ferré National (RFN) démarrent : un trafic de coke entre Carling et Dillingen en Allemagne et un trafic de voitures Renault entre Corbehem et le port du Havre. 


2008 – 2014 : nous consolidons nos positions

2008

 

Nous faisons rapidement figure de précurseur en proposant des prestations de traction de trains de travaux avec un seul agent au lieu de deux. Une norme sur laquelle tout le secteur tentera de s’aligner par la suite.

Nous lançons un premier chantier-test de renouvellement de ballast autour d’une base travaux implantée à Creil. C’est le début de notre collaboration avec l’entreprise de pose de voies Meccoli. Un partenariat qui ne fera que se conforter.

Nexans, leader de l’industrie du câble et premier client de VFLI sur sites industriels en 1998, nous confie un trafic de cuivre. Également parmi nos premiers clients sur le RFN, l’entreprise Cemex, n°1 mondial du béton prêt à l’emploi.

Cette année-là, nous mettons aussi en place notre Poste de Commandement national qui très vite passera en 3X8 afin de suivre les trafics de nos clients. Nous développons notre site d'Autun où nous créons notamment notre Centre national de formation aux métiers du fret ferroviaire


2009

 

En janvier, TOTAL inaugure à Carling sa nouvelle Installation Terminale Embranchée (ITE). Un projet de refonte pris en charge par le Bureau d’Études de VFLI depuis 2007.

Le 6 avril, nous opérons notre premier train en traction électrique. Assuré par une locomotive BB 27000 louée à Akiem, il transporte des palettes de produits non-alimentaires et volumineux et de boissons entre Compiègne et Avignon (700 km) pour le compte de Districhrono. Cette même année, nous devons malheureusement faire face à la fermeture de la Cokerie de Carling, notre client historique en Moselle.  


2010

 

Dès janvier, nous rebondissons et démarrons de nouveaux contrats : transport de déchets dans l’Oise pour le Syndicat Mixte de la Vallée de l’Oise (SMVO), desserte de silos en Champagne Ardennes et Picardie pour l’amidonnier Roquette. Cargill nous confie également l’alimentation en matières premières de son site de Haubourdin.

Nous remportons un contrat pour l’acheminement de craie liquide pour Omya entre son usine d’Omey et celle de son client à Port-du-Rhin. Lhoist, l’un des principaux producteurs mondiaux de chaux, nous choisit pour tracter des wagons entre Caffiers et Dunkerque.

Enfin, après avoir assuré des prestations de cabotage courte distance entre Vittel / Contrexéville et Merrey, nous réalisons pour Nestlé Waters nos premiers trains longue distance.


 

2011

Nous débutons deux nouvelles prestations pour les installations terminales embranchées de Naphtachimie à Lavera et de TOTAL à Feyzin. Dans le cadre de son projet d’exportation de bières sans alcool vers l’Arabie Saoudite, Kronenbourg met en place une nouvelle chaîne logistique. Assurant déjà les prestations de logistique ferroviaire du brasseur pour son usine d’Obernai ainsi que les prestations terminales sur le port du Rhin, nous réalisons désormais 3 trains par semaine à destination de port du Rhin ainsi que la desserte terminale sur le chantier container du port de Strasbourg.

 


 

2012

 

Nous exploitons une nouvelle ligne de transport combiné pour Novatrans entre Dourges, Valenton et Mouguerre. Nous travaillons pour Lafarge sur le renouvellement de l’autoroute A1 en acheminant 40 000 tonnes de granulats au départ de la carrière de Cusset.

Nous signons un nouveau contrat de 3 ans avec Greenmodal Transport (CMA-CGM). Ce trafic de combiné est mis en place sur 3 axes, Marseille-Lyon, Lyon-Ludwigshafen et  Lyon-Duisbourg.
En fin d’année, nous réceptionnons nos deux premières locomotives diesel Euro 4000. Elles seront affectées à un trafic de craie liquide pour le compte d’Omya entre Orgon et Condat-le-Lardin. 


2013

 

Meccoli nous confie pour une période de 5 ans plusieurs chantiers. Près d'une dizaine de locomotives ainsi qu'une quinzaine de conducteurs assurent la traction de l'une des trois « Suites rapides » (usine roulante de renouvellement de voie) mises en place dans le cadre de la rénovation du Réseau Ferré National.

Côté matériaux de construction, nous démarrons fin 2013 une prestation pour la société Malet et transportons plus d’un million de tonnes de granulats par an au départ de la Carrière de Cazères près de Toulouse.
Sur le RFN, la coopérative agricole de Franche Comté Interval repasse de la route au rail et nous démarrons un trafic spot de céréales. Cargill renouvelle son contrat d’approvisionnement de maïs pour son site de Haubourdin et nous desservons une quarantaine de points d’expédition, essentiellement situés dans les régions Centre et Rhône-Alpes.

Ecorail (commissionnaire de transports devenu Forwardis en 2016) nous confie l’approvisionnement en blé et maïs de l’usine de Marckolsheim du groupe sucrier Tereos.
Arkema nous reconduit sur les sites industriels de Carling et de Pierre-Bénite.
Enfin, côté matériel, nous modernisons notre atelier de maintenance de Montmirail et recevons trois nouvelles locomotives Euro 4000.


2014

 

Pour plus de lisibilité, nous fusionnons l’ensemble de nos filiales. GEMAFER, CFDI (maintenance du matériel) et IFEM (formation) sont fusionnées au sein d’une seule société : VFLI SAS.
Nous cédons la maintenance et la gestion d’infrastructures RFN à la société Sferis, également filiale de SNCF.
Comme ceux de Saint-Avold et Morcenx, notre atelier de maintenance de Montmirail est raccordé au RFN.

Nous démarrons une importante prestation entre les Carrières de Voutré (groupe Basaltes). Nous assurons également une nouvelle liaison entre Fos-sur-Mer et le terminal de Nancy-Champigneulles pour le compte de l’opérateur de combiné T3M.  


2015 – 2016 : Nous abordons l’âge de la maturité avec sérénité

 

2015

 

En janvier, nous réceptionnons 2 nouvelles locomotives Euro 4000.
Nous débutons l’année avec plusieurs nouveaux trafics : transport de sable pour le loueur de wagons VTG Rail Logisitics, déchets ménagers dans l’Ain pour Forwardis tandis que Fibre Excellence nous confie de nouvelles liaisons. Maxam, spécialiste des explosifs nous reconduit pour la gestion des manœuvres ferroviaires sur son embranchement de Mazingarbe.

Nous travaillons pour le compte de Lafarge sur la construction de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (SEA) et pour Eiffage sur la LGV Bretagne Pays de Loire (BPL).

Nous réussissons notre audit de renouvellement de certification ISO 9001 pour les sites industriels.

Au troisième trimestre 2015, grâce à la qualité de nos prestations sur le site Tereos à Marckolsheim, nous sommes choisis, toujours via Forwardis, par le premier groupe sucrier français pour approvisionner son usine de Nesle.

Après les plateformes de Carling et Feyzin,  nous démarrons des prestations de manœuvres ferroviaires sur les raffineries de TOTAL à Donges et au Havre et sur leur site pétrochimique de Gonfreville. Toujours pour TOTAL, nous réalisons au dernier trimestre une desserte hebdomadaire au départ du Havre à destination de Carling. Dès septembre, nous alimentons en sable de verrerie un float de production de verre plat et de vitrages d’AGC Interpane situé dans l’est de la France.

En octobre, nous élargissons nos prestations sur le site de Naphtachimie à Lavera et passons en 3X8. Cargill nous renouvelle sa confiance tout comme Nexans. Nous signons un contrat avec Gefco, leader européen en logistique automobile pour tracter des trains au départ des usines PSA d’Ile Napoléon et de Sochaux vers l’Ouest de la France et démarrons également un important contrat pour la Division Eau du Groupe Danone afin d’alimenter en bouteilles d’eau minérale Volvic et Evian sa plateforme de Worms (Allemagne). 


2016

Meccoli, client historique sur notre activité Travaux, nous renouvelle sa confiance pour 2 ans. Nous démarrons de nouveaux trafics pour TOTAL Petrochemicals and Refining (TPR) et réalisons une douzaine de trains par semaine au départ des raffineries et usines pétrochimiques du Havre, de Gonfreville l’Orcher, de Feyzin et de Lavéra afin d’approvisionner en matières premières ses clients industriels.
Entre mi-mai et fin août, nous acheminons pour Lafarge 50 000 tonnes de ballast entre la carrière de Cusset et la base de travaux de Generac pour le contournement ferroviaire de Nîmes Montpellier.
En juillet, nous transportons avec STSI (société spécialisée dans les transports spéciaux industriels) les éléments du Viaduc du Grenant pour le compte d’Eiffage.
Nestlé Waters nous confie un nouveau trafic en provenance de ses usines d’embouteillage de Vittel et Contrexéville à destination d’Arles et nous signons un partenariat avec l’opérateur de transport combiné T3M pour plusieurs allers-retours par semaine au départ de Lille et Paris et à destination de Marseille.
Pour accompagner notre croissance, nous investissons dans nos engins moteurs et recevons 6 nouvelles Euro 4000.  

N’hésitez pas à nous mettre au défi

Aujourd’hui VFLI est devenue une référence incontournable dans le domaine du transport de marchandises.
Nous employons 900 collaborateurs qui partagent tous la même ambition : « Devenir l’opérateur ferroviaire préféré du marché ». N’hésitez pas à nous interroger pour obtenir des conseils sur votre plan de transport ou l’organisation de votre installation terminale embranchée.

 

 

Vous avez envie de continuer à écrire l’histoire de VFLI avec nous ?
Rejoignez-nous!